Blog

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la linogravure sans jamais oser le demander…

Où que j’aille, les gens me poursuivent avec cette question angoissée: mais qu’est ce que c’est, en fait,  la linogravure?

J’ai hélas largement eu l’occasion de constater que ce n’est pas évident à expliquer entre le fromage et le dessert, même en faisant de grands gestes avec les mains pour tenter de rendre la chose moins abstraite.

La vérité, c’est que votre serviteur déconne. J’aurais du depuis longtemps écrire un article sur La Question et révéler au monde les petits secrets de cette Grande Technique. Donc, voilà. This is it. Prêts?

Comme son nom l’indique, la linogravure consiste à graver sur du linoléum. Oui oui.
Il s’agit d’un lino spécialement conçu pour la gravure, que j’achète en rouleau (on peut aussi l’acheter « à la feuille »).
Le reste du matos: un manche  sur lequel on adapte des gouges (de petits outils tranchants) de différentes largeur, des encres spéciales et un rouleau encreur. Le lino se découpe aisément au cutter. On peut ensuite dessiner à même le lino (que j’enduis au préalable d’une couche de peinture blanche, afin que le dessin ressorte; car mon lino est gris…)

lino1

Le travail va ensuite consister à retirer de la matière sur la plaque de lino en » l’attaquant » à la gouge. Sur la photo ci-dessous, on aperçoit ma petite menotte en pleine action et on distingue les zones ou de la matière a été retirée (grises) de celles ou la matière est intacte (blanches). Sur la photo de droite, on voit bien « l’avant/après »: en bas à droite, le dessin n’a pas été gravé, en haut à gauche le travail de gravure est engagé…

lino2

Un petit zoom, on voit plutôt bien que la matière a été creusée à certains endroits. D’ailleurs le petit tas que vous voyez en arrière plan sur la photo de droite, ce n’est pas du fromage râpé moisi, non non, il s’agit plutôt des petits morceaux de matière, de lino donc, qui ont été retirés avec la gouge.

lino3

Etape suivante: une fois la gravure réalisée, on pose une noix d’encre sur une surface lisse (plaque de plexiglas pour ma part), on l’étale avec le rouleau encreur, puis l’on passe le dit-rouleau sur la plaque de lino gravée. Concentrez-vous bien: l’encre se dépose donc sur les parties en relief, c’est à dire sur la matière qui n’a pas été retirée avec la gouge! Voyez la photo de droite…

lino4

Vous suivez? Ne reste plus qu’à poser une feuille de papier sur la plaque de lino et à frotter soigneusement le dos de la feuille: l’encre se reporte sur le papier, la gravure est imprimée! A ce stade, elle est monochrome. Pour ma part, je travaille depuis quelques temps sur l’impression en plusieurs couleurs, grâce à une technique que j’aurais l’occasion de vous exposer une autre fois. Les photos ci-dessous montrent les trois passages de couleurs (rose, turquoise, vert bouteille).
Et l’avantage, avec la linogravure, c’est qu’on peut imprimer le même dessin, à partir d’une même plaque, de nombreuses fois! Ce qui ouvre la porte à tout un tas d’expérimentations fascinantes (impression sur des papiers de couleur, de récup, sur des collages, avec différentes encres…). La plaque de lino gravée peut être lavée, conservée, ré-encrée, presque à l’infini!

lino5

[br]

Après quelques petites retouches et ajouts à la plume (j’aime dessiner les tous petits détails d’ornement ainsi que les visages à la plume, cela apporte une finesse qu’il est très difficile d’obtenir avec la linogravure), voici le résultat!

itineranceorale2013

 

Tout le monde a compris, cette fois?

10 Comments

  1. jpgraveur
    mars 5, 2013 - Répondre

    bonjour !
    Quel beau talent de pédagogue ! c’est lumineux comme les couleurs de votre palette, bravo !

  2. août 23, 2013 - Répondre

    Merci pour les trucs ! J’aime beaucoup tes illustrations, bravo !!
    Je me demandais de quelle façon tu fais le « multicouleurs » ?
    En mettant de l’encre de couleur différente en différents endroits de la gravure ? Ou en gravant 2 plaques pour 2 couleurs ?
    Merci 🙂

    • août 24, 2013

      Bonjour et merci pour ton commentaire!

      J’obtiens différentes couleurs en utilisant la technique dite de la « plaque perdue »: j’utilise une seule et même plaque de laquelle je retire à la gouge un peu plus de matière à chaque passage, à chaque couleur. Une technique que je trouve géniale, même si elle exige une certaine pratique (comme souvent en taille d’épargne).
      Il y a un article très bien fait à ce sujet sur le blog de cet artiste-graveur: http://jpgraveur.com/page/10/
      Je pense qu’il t’éclairera…

      Il y a cependant deux choses à savoir avec cette technique:
      – Les couleurs vont se superposer; selon si les encres sont bien opaques ou non, il est délicat de bien maitriser le résultat en terme de couleurs (mais avec de l’entrainement on fini par savoir anticiper certaines choses)
      – Une fois la dernière coucher gravée, imprimée, la plaque n’est plus utilisable! Le nombre de tirage est donc forcément limité (ce qui personnellement me plait bien)!

      Voilà, j’espère t’avoir renseignée!

  3. Lily
    mars 2, 2016 - Répondre

    Bonjour,
    Pourriez-vous me dire où vous trouvez du lino à graver en rouleau ? Je n’en trouve qu’en petites feuilles, ce qui limite grandement mes projets.

    Merci d’avance.

    • mars 7, 2016

      Bonjour !

      A ma connaissance on en trouve dans certaines boutiques de revêtement pour sols, à Paris je vais à celle qui est au pied du métro Arts et Métiers; j’espère qu’ils proposent toujours le lino en rouleau car ça fait un petit moment que je ne suis pas allée m’approvisionner !

    • Jean
      décembre 11, 2017

      Bonjour Maeva , bravo pour cette belle page destinée à la linogravure!…Je recherche egalement (sans aucun resutats) un lino en rouleaux ou en plaques de grandes tailles, à graver; Je suis en Région, auriez-vous la gentillesse de m’indiquer le nom du fournissseur dont vous parliez à Paris (Metro Arts et Metiers.). Merci beaucoup de toute facon. Bien cordialement. O.

    • décembre 11, 2017

      Bonjour Jean,

      Pour le linoleum en plaques, la plupart des fournisseurs Beaux-Arts en proposent, du format A5 au format A2; voyez sur le site du Géant des Beaux Arts.
      En rouleau, on en trouvait à ma connaissance dans un magasin qui s’appelle « ART DECO SOLS », au métro Arts et métiers à Paris; peut être qu’en les appelant, ils pourront vous donner le nom de leur fournisseur de lino pour gravure ? Vous pourriez ainsi essayer d’en trouver par chez vous…

      Bonne chance dans vos recherches !

    • Jean
      décembre 11, 2017

      Bonjour Lily, je me permet de vous demander à mon tour, si vs avez avancé dans votre recherche de rouleau de lino à graver…je n’en trouve pas de completement « lisse »…Merci d’avance. Cordialement.

  4. Jean
    décembre 12, 2017 - Répondre

    Merci bcp…c’est pas simple… 🙂

  5. colette
    janvier 14, 2018 - Répondre

    On trouve des chutes de lino chez les marchands de tapis sols et moquette et j’en ramène dans la rue les lions que les gens se débarrasser et c’est gratuit

Bla bla bla

/Votre adresse mail restera secrète / Your email address will not be published. Required fields are marked *

cinq × cinq =